Arrêter de se comparer et vivre sa vie

IMG_0369M

Cette semaine j’ai fait mon premier vidéo pour youtube. La vérité, j’adore ça et je dois avouer que je me suis écouté genre, dix fois et que je me trouvais pas pire pantoute.

Il est où ce vidéo? Bah… quand  est venu le temps de le mettre en ligne et de le partager je me trouvais un peu moins hot. Je trouvais que les petites taches de soleil sur mon nez étaient pas très cute, que en comparaison des autres youtubers je manquais un peu de structure et puis je suis embarquée sans m’en rendre compte dans une roue de critiques pour finalement annuler le téléchargement de ma vidéo sur youtube en me disant ; »J’en referai une mieux que ça . » (By the way le  »mieux que ça » sera en ligne mercredi!)

Combien d’entre-nous ce sont retrouvés dans cette situation. Se dire oh ce n’est pas assez bien je ferai ça plus tard, pour finalement toujours repousser à demain ce qu’on avait envie de faire aujourd’hui. Je pense qu’il n’y a pas de mal à se comparer si ça nous aide à avancer ou si ça nous donnes des idées mais dans ce cas, j’appellerais plus ça s’inspirer.

Le problème quand on se compare c’est qu’on est rarement réaliste. Par exemple pour revenir à l’histoire de la vidéo, je me compare sans cesse à ces youtubeuses qui ont des dizaines voire centaines de milliers de subscribers, qui ont fait plus de cent vidéos et qui ont des années d’expériences derrières elles. Ce n’est pas juste.

Je ne suis certainement pas la seule qui a visionné les vidéos de Jay Alvarez & Alexis Ren en se disant qu’eux ils avaient vraiment une vie de malade comparé à la mienne.

Nous avons toujours la fâcheuse habitude de comparer le meilleur des autres à notre pire, nous ne voyons pas ce que les gens font dans leur quotidien, on ne se base que sur ce qu’il montre au public, par exemple sur les réseaux sociaux. C’est comme aller voir un triathlon Ironman et se dire « ayoye sont en forme comparé à moi ». As-tu vu ce qu’il font de leurs journées ces gens là? Moi oui parce que j’en ai entrainés et laisse-moi te dire que leur quotidien est complètement centré sur cette compétition, ils travaillent dur, très dur pour arriver à leur but. Certains débutent avec une condition physique bien ordinaire mais leur efforts et acharnement les amène à repousser leurs limites chaque jour. Malheureusement tout ça on n’y pense pas quand on les voit spinner à toute allure sur leur vélo au lieu, on se compare. Nous comparons toujours notre pire avec leur meilleur et c’est là que ça nous cause du souci.

People are rewarded in public for what they’ve practiced for years in private   –Tony Robbins

À force de se comparer, on perd le focus. On passe plus de temps à penser à la vie des autres qu’à bâtir la nôtre. Il y a des gens qui passent des heures à swiper sur Instagram, stalker les profils Facebook et lire les revues à potins, pourquoi? Qu’est-ce qu’on y gagne? Rien. On ne gagne rien, on perd. On a tous eu ce collègue de travail qui connaît tout sur tout le monde. Ce genre de personne qui passe son temps à scruter les autres à la loupe mais ne se remet jamais en question lui-même.

Imagine si tout ce temps précieux avec été destiné à te concentrer sur ta propre vie, à faire une réflexion sur tes rêves, tes désirs, tes ambitions ou tes buts dans la vie. À alimenter tes relations, passer du temps avec ceux que tu aimes ou faire de l’exercice.

Une cure de désintoxication de comparaison

  • Chaque soir écris trois choses pour lesquelles tu es reconnaissant aujourd’hui
  • Fais une liste de tes succès, qu’as-tu fais qui t’as rendu fier

 

  • Chaque jour consacre un moment pour ta passion
  • Bouge! Trente minute d’exercice par jour minimum.
  • Médite. Faire le silence et ramener son attention à soi.

 

Voir tout le monde tout nu. J’en comprends maintenant le sens. Parce que sans nos followers, sans nos beaux vêtements et notre belle voiture on est tous les mêmes.

J’attendais en ligne à l’épicerie l’autre jour et je feuilletais le dernier National Géographic. Quand je l’ai replacé sur le présentoir le cover page d’une revue a attiré mon attention. La belle photo de la princesse & du prince William posant avec des gens du peuple en Inde m’a fait rouler les yeux à 360 degrés. Ça m’a attristée de voir à quel point ce peuple les admirait tant. I mean, imagine les tout-nu ok! Ces gens là n’ont rien de plus spécial que toi et moi si ce n’est qu’ils sont nés dans la royauté. J’aimerais bien les voir vivre où j’ai passé ma dernière semaine au Mexique, dans une maison de terre, sans douche ni eau potable à se laver au sceau. Re-la-ti-vi-sons.

En terminant, n’oublie jamais qui tu es, rappelle-toi toujours ces choses qui t’ont rendu fier de toi, entoure-toi de gens qui t’encouragent et qui t’aident à atteindre tes objectifs. S’il y a des gens qui t’inspirent ne te compare pas, grandis avec eux, échangez vos idées et évoluez ensemble. Personne n’est parfait. Trace ton propre chemin et concentre-toi sur celui-ci. Focus on your own shit. Aime-toi toi-même et célèbre la personne que tu es avec tes hauts et tes bas, parce qu’on va se le dire, tout le monde en a.

Advertisements

2 réflexions sur “Arrêter de se comparer et vivre sa vie

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s