Vegan : Carence en protéines

Loni-Jane-healthy-meal

Il y a plus d’un an, je suis passée de mangeuse d’animaux à mangeuse de plantes *Yesss! Depuis, je reçois toutes sortes d’interrogations de la part des gens, des trucs du genre : est-ce que je me sens fatiguée, pourquoi je choisis un mode de vie aussi extrême, pourquoi je choisis une diète aussi restreinte et la grande classique, où est-ce que je prends mes protéines? À chaque fois ça me fait toujours un peu rire parce que depuis que je lis sur la nutrition je me rends compte qu’on a tous ces croyances avec lesquelles on a grandi, des croyances qui s’avèrent erronées. T’inquiète j’ai longtemps cru moi aussi que le poisson et le poulet étaient bons pour la santé. N’empêche que c’est triste qu’on soit aussi conditionné à croire tant de faussetés puisqu’un régime végétalien (ou végétarien) est énomement bénéfique sur plusieurs grands points tels que la pollution, la famine et la santé, (je t’invite à lire mon article Pourquoi je serai végane jusqu’à ma mort. Mais pourquoi devenir végé est un mode de vie qui semble si inaccessible voire risqué?

 

Protéines incomplètes

C’est en 1971 que le mythe voit le jour alors que Frances Moore Lappe, sociologue, aborde dans son livre Régime pour une petite planète le sujet des protéines. Elle promeut un régime végé afin de combattre la faim dans le monde, car oui la consommation de viande est une cause importante lorsqu’on touche le problème de la famine. En voulant partager quelque chose de bien, elle amène les gens vers une autre croyance, celle de la combinaison de protéines. L’auteure dit qu’il est impossible d’intégrer tous les acides aminés essentiels sans combinaisons de plusieurs aliments dans le même repas si on est végé par exemple riz + légumineuses. Elle partage ainsi la croyance que ne consommer qu’un seul de ces éléments ne pourrait procurer qu’une protéine qu’elle appelle incomplète. Elle popularisa cette croyance à grande échelle puisque son livre s’est vendu  à  un million  d’exemplaires.

10 ans plus tard, elle écrit un autre livre afin de mettre fin au mythe et de partager l’invalidité de l’information  et admet avoir fait fausse route mais le mal est déja fait.  Malheureusement, ce dernier livre s’est vendu en beaucoup moins d’exemplaires.

« En 1971, j’ai insisté sur la complémentarité des protéines parce que j’ai supposé que la seule façon d’obtenir assez de protéine […] était de créer une protéine utilisable par le corps comme protéine animale. En combattant le mythe que la viande était la seule façon d’obtenir de la protéine de haute qualité, j’ai renforcé un autre mythe. J’ai donné l’impression que si on voulait obtenir assez de protéine sans viande, une attention considérable devait être portée au choix des aliments. En fait, c’est beaucoup plus facile que ce que je pensais. »

 

Acides aminés essentiels

En 1952, le résultat des recherches sur les acides aminés est que n’importe quel type de nourriture non transformée à base de végétaux apporte tous les AAEs (acides aminés essentiels) et même au-delà de ce qui est recommandé. Il est maintenant reconnu par les recherches modernes qu’il est impossible d’être carencé en un acide aminé essentiel avec une diète vegan si l’on consomme suffisamment de calories.

 

Carence & Surconsommation

Les besoins en protéines pour un adulte tournent autour de 42g par jour (0.83g/kg de poids/par jour).  Moins de 3% de la population aux États Unis n’atteint pas la cible recommandée et ce à cause d’un régime souvent trop faible en calories. En revanche, seulement 3% des Américains obtiennent l’apport minimum de fibres recommandées et ce à cause d’un régime riche en produits à base d’animaux tels que la viande, les  oeufs et les produits laitiers qui ne contiennent pas de fibres. On retrouve les fibres uniquement dans les produits végétaux.

Au lieu de parler de carence en protéines on devrait plutôt aborder le sujet de la surconsommation de celles-ci et de ses dommages sur notre organisme.

Consommer trop de protéines animales peut amener des complications tel qu’une production d’acide urique qui peut surchager les reins incapables de tout éliminer, donc les déchets organiques s’accumulent. En gros, l’excès de protéines est rejeté dans l’urine mais la surchage de travail pour les reins endommage ceux-ci sans parler de la prise de masse graisseuse.

Encourager les gens à manger des protéines animales favorise la consommation d’une nourriture connue pour développer l’obésité, la pression artérielle, le diabète et même certains cancers.

Oumbh

 

Savais-tu que ces athlètes sont vegan?

a831fdc517da4f1d0868fc5ec8ec25b8Rich Roll , triathlète et ultra marathonien

1a00Alana Blanchard, surfeuse professionelle

Jim Morris at 61Jim Morris, vegan bodybuilder

tia-blanco-hi-res-veg-ad Tia Blanco, surfeuse professionelle

 

En conclusion, être vegan n’a rien de compliqué, ni d’extrême et encore moins de dangereux. L’important c’est uniquement de manger à sa faim et bien sûr le plus de nourriture non transformée, le mieux. Cest tout!

Tu peux dormir sur tes deux oreilles il n’y a pas de quoi s’inquiéter, beaucoup d’études modernes révèlent que le régime végé est la façon la plus saine de se nourrir en plus de contribuer à la préservation de la planète.

Une diète à base de plantes contribue à une bonne santé, un bon fonctionnement de l’organisme, à sauver les animaux, à réduire la pollution et à combattre la famine sur terre.

Je continue à croire à l’importance de faire ses propres recherches plutôt que d’avoir une confiance aveugle sur ce qu’on entend.

On n’est plus à l’époque des Cro-Magnon alors la question n’est pas, pourquoi je suis vegan mais plutôt pourquoi il n’y a pas plus de gens qui le sont?

Je t’encourage à faire le saut et à découvrir le bonheur d’être un mangeur de plantes plutôt qu’un mangeur d’animaux.

 

Vegan+Breakfast+Ideas

 

Sources ; http://circ.ahajournals.org/content/105/25/e197.full

Advertisements

7 réflexions sur “Vegan : Carence en protéines

  1. Bonjour,

    Votre article est très intéressant et m’a beaucoup plu. Je ne suis pas vegan mais je me posais des questions depuis un bon moment… Devrais-je franchir le pas ? J’aime tant les animaux… puis ce serait bon pour la planète et surtout pour mes enfants. Je me suis ainsi beaucoup et longuement interrogée et en suis arrivée à cette conclusion. Je n’aime pas ou très peu les fruits. J’ai essayée de me passer de viande pendant 2 semaines. Cela a été horrible. J’ ai même acheté des aliments végétariens. Ces derniers m’ont écoeuré. Alors j’ai bien réfléchi. Je veux profiter de la vie. Oui c’est égoiste je sais. Mais j’ai été triste et malade pendant ces 2 semaines. Je me suis forcée à manger des aliments que je n’aimais pas. J’ai essayée et j’ai échouée. Je ne veux pas vivre en mangeant des aliments que je n’aime pas. Je veux profiter de la bonne bouffe. Oui. Alors j’ai quand même réduit ma conso de viande mais je ne pourrais pas m’en passer. C’est comme ça. Tant mieux si vous y arrivez mais pitié ne nous demandez pas de l’être. Arrêtez de nous jeter des pierres. Chacun a ses propres goûts et choix. Merci.

    1. ne faites pas ça pour les animaux …faites ca pour vous….je vous suggère de goûtez le fruits et les légumes en leur laissant autant de chance de vous plaire que la viande qui vous semble si bonne . Ne pas aimer les fruits et les légumes c’est comme ne pas aimer sortir de la maison pour aller dehors …Ce n’est pas facile au départ mais ca devient essentiel quand on y prend goût.

    2. Moi jai trouvé la solution un extracteur a jus en jus cest tellement bon les jus de légumes ou bien des jus de fruits le goût est magnifique et sans parler de la charge de nutriments de vitamines et de minéraux . De plus je mange aussi pleins de toutes sorte de belles salades et les soirs un repas traditionnel … Plus tard jai bien l’intention d’apprendre à manger Vegan.

  2. Salut ! Est-ce possible de citer tes sources pour les statistiques ? (celles du paragraphe Carence & Surconsommation) J’en aurais besoin, merci.

Exprimez-vous!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s